Lightopia

Lampe de  Gert van Dessel , Design Museum, Gand

Lampe de Gert van Dessel, Design Museum, Gand

Lampe de  Françoise de Smet , Design Museum, Gand

Lampe de Françoise de Smet, Design Museum, Gand

Reflet d'une lampe de  Jean Meirlaen , Design Museum., Gand

Reflet d'une lampe de Jean Meirlaen, Design Museum., Gand

Lampes de  Patrick Reuvis , Design Museum, Gand

Lampes de Patrick Reuvis, Design Museum, Gand

 

 

 

Au Design Museum de Gand, parfait dialogue entre les espaces du XVIIIe siècle de l'hôtel de Coninck et les luminaires du XXIe siècle (sans oublier quelques playmobils posés ça et là car outre-Quiévrain l'esprit de sérieux ne semble pas autant peser qu'ici ).

 


Plein soleil

 

Vers la fin de Plein soleil de René Clément, cette scène de quelques secondes, admirablement composée, travaillée comme un tableau abstrait, qui doit beaucoup sans doute au directeur de la photographie Henri Decaë.   Alain Delon (Tom Ripley) ouvre les fenêtres de la maison de Mongibello : passage de l'ombre à la lumière, qui lui sera fatal.

 

Lumières pour un rossignol

Carlo Mollino. Polaroïd.sd

Everett Shinn. Girl on Stage (1906). Coll. pr.

Everett Shinn et l'Ashcan School, les polaroïds de l'architecte turinois Carlo Mollino, deux sources auxquelles Darius Khondji a puisé pour la lumière du nouveau film de James Gray, The Nightingale. (cf Cahiers du cinéma n° 685, janvier 2013)

 

Pour en savoir plus sur la maison  jamais habitée de Carlo Mollino, conçue comme un mausolée dans lequel il aurait cheminé vers une autre vie,  entouré des milliers de photos de prostituées turinoises prises par ses soins et d'autres trésors personnels, voir l'article de Domus ici.