Réversibilité

 
 Détail, après nettoyage puis après restauration.

Détail, après nettoyage puis après restauration.

Jan van Eyck,  Margaret, femme de l'artiste 1439 (Bruges, musée Groninge)  après  nettoyage  puis après restauration.

 

Dans le documentaire que  Frederick Wiseman a consacré à la National Gallery de Londres, on apprend que les nouvelles techniques de restauration reposent sur le principe de réversibilité : toutes les réparations et  retouches sont effectuées, au prix parfois de centaines d'heures de travail, à partir d'une fine couche de vernis qui peut être enlevée en un quart d'heure.  Plus rien de définitif pour permettre aux générations futures d'historiens de l'art et de restaurateurs de forger leur propre interprétation de l’œuvre en revenant sur la restauration antérieure.