Le règne de la fiction

L'un des nombreux magazines brésiliens consacrées aux novelas où tous les événements qui affectent la vie des héros de ces séries ultra-populaires sont présentés comme s'il s'agissait de personnes réelles :  mariage, adultère, naissance, accidents, secrets de famille. Dans les bus, sur les écrans,  sont diffusés après les informations des résumés des derniers épisodes. Je connais même une petite fille de huit ans, à qui l'on interdit de les regarder, qui reconstruit les fils enchevêtrés et les rebondissements sans fin de ces fictions grâce à ces seuls comptes rendus qu'elle lit en cachette. Lui manquent sans doute les gestes emphatiques des acteurs et les expressions grandiloquentes de leurs visages (roulement d'yeux, tristesse forcée, sourires outrés, étonnement disproportionné). Un exemple avec la série du moment : Cheias de charme.